Articles de Michaël Roy

Michaël Roy est maître de conférences en études nord-américaines à l’université Paris Nanterre et membre junior de l’Institut universitaire de France. Il est l’auteur de deux ouvrages, Textes fugitifs. Le récit d’esclave au prisme de l’histoire du livre (ENS Éditions, 2017) et De l’antiesclavagisme à l’abolition de l’esclavage. États-Unis, 1776-1865 (Atlande, 2018), de plusieurs articles sur les récits d’esclaves et l’histoire du mouvement abolitionniste étatsunien dans Slavery & Abolition, MELUS: Multi-Ethnic Literature of the United States, Papers of the Bibliographical Society of America, Textes & Contextes et la Revue du Philanthrope, et d’une traduction des Confessions de Nat Turner (Allia, 2017). Avec Marie-Jeanne Rossignol et Claire Parfait, il a codirigé Undoing Slavery: American Abolitionism in Transnational Perspective (1776-1865) (Éditions Rue d’Ulm, 2018).

They Were Her Property: White Women as Slave Owners in the American South de Stephanie E. Jones-Rogers

À première vue, l’illustration en couverture de They Were Her Property peut étonner. La gravure de William Henry Brooke, originellement légendée « Sale of Estates, Pictures and Slaves in the Rotunda, New Orleans », est connue : elle représente une scène tristement générique de vente aux enchères d’esclaves, en l’occurrence sous la coupole de l’hôtel Saint-Louis, dans le […]