Équipe

Annabelle Paillery Guichard

Annabelle Paillery Guichard est professeure d’histoire géographie, sciences numériques et technologie au lycée Etienne Bezout de Nemours dans l’académie de Créteil, experte numérique éducatif histoire géographie mission Travaux académiques mutualisés au département Accompagnement des usages et de l’expérience utilisateur à la Direction du numérique pour l’éducation, cheffe de projet et co-pilote du projet Par les vivants.

voir plus d’articles

Benoît Drouot

Benoît Drouot est professeur agrégé d’histoire-géographie. Il enseigne en lycée dans l’académie de Reims où il est formateur aux valeurs de la République auprès des enseignants. Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé L’épreuve d’histoire à Sciences po publié chez Ellipses en 2016 et d’une tribune publiée dans Le Monde le 1er décembre 2017 intitulée « L’école doit repenser l’histoire de l’antisémitisme ». Benoît Drouot est vice-président de l’association ALARMER et responsable de la rubrique Enseignement de la RevueAlarmer.

voir plus d’articles

Daniel Tollet

Daniel Tollet, docteur ès-Lettres est ingénieur de recherches honoraire de l’Université de Paris-Sorbonne où il a exercé les fonctions de secrétaire général du Centre d’études juives puis de l’Institut de recherche pour l’étude des religions. Il a présidé la Société des études juives de 2011 à 2018.

Spécialiste d’histoire de l’Europe centrale il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dont :

Histoire des juifs en Pologne du XVIe siècle à nos jours , Paris, 1992. Les textes judéophobes et judéophiles dans l’Europe chrétienne à l’époque moderne, textes réunis par Daniel TOLLET, Paris, 2000. Accuser pour convertir ; du bon usage de l’accusation de crime rituel dans la Pologne catholique à l’époque moderne, Paris, 2000. Dalla condamna del giudaismo all’odio per l’ebreo, Milan, 2002. Confessiones et nationes ; discours identitaires nationaux dans les cultures chrétiennes : du moyen âge à nos jours, textes réunis par Mikhail-V DMITRIEV et Daniel TOLLET, Paris, Champion, 2014,

voir plus d’articles

Isabelle Backouche

Isabelle Backouche est directrice d’études à l’EHESS (CRH). Historienne de l’urbain, elle a travaillé sur les relations entre Paris et la Seine, ou sur le Marais et ses transformations au 20e siècle. Elle a engagé, avec Sarah Gensburger et Eric Le Bourhis, une vaste enquête sur la spoliation des locataires juifs à Paris, inaugurant la rencontre entre l’histoire urbaine et l’histoire de la Shoah.

voir plus d’articles

Isabelle Poutrin

Isabelle Poutrin est spécialiste d’histoire religieuse et politique des XVIe et XVIIe siècles, notamment en Espagne. Agrégée d’histoire, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm-Sèvres), elle a été membre de la section scientifique de l’Ecole des hautes études hispaniques (Casa de Velazquez).  Elle a été la responsable scientifique du projet ANR POCRAM de 2014 à 2018. 

Anciennement Maîtresse de conférences  à l’UPEC (équipe CRHEC), elle est à présent Professeure d’histoire moderne à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA, équipe CERHIC). Elle est  aussi membre “senior “de l’Institut universitaire de France (26e promotion, octobre 2016).

voir plus d’articles

Jean-Frédéric Schaub

Jean-Frédéric Schaub, historien, enseigne à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, au Laboratoire Mondes Américains. Il a récemment publié : Pour une histoire politique de la race, Paris, Seuil, 2015 (trad. Princeton UP 2019, trad. Fondo de cultura económica 2020); L’Europe a-t-elle une histoire ?, Paris, Albin Michel, 2008 ; Oroonoko, prince et esclave. Roman colonial de l’incertitude, Paris, Seuil, 2008. Il est vice-président de l’association Alarmer.

voir plus d’articles

Lisa Vapné

Lisa Vapné est docteure en science politique de Sciences Po Paris où elle a rédigé une thèse intitulée Les Remplaçants. Migration juive de l’ex-Union soviétique en Allemagne. 1990-2010. Ancienne ATER de l’Université Paris Sorbonne en civilisation et langue russe, elle collabore régulièrement à des films documentaires en tant que traductrice ou chercheuse. Elle est aussi la co-autrice d’une étude sur les discriminations liées au métier d’assistante maternelle. Actuellement post-doctorante à l’Université Paris 8-Institut d’histoire du temps présent/Cercle d’études et de formation sur le racisme et l’antisémitisme, elle est la coordinatrice éditoriale et scientifique de la RevueAlarmer.

voir plus d’articles

Marie-Anne Matard-Bonucci

Marie-Anne Matard-Bonucci est normalienne, agrégée d’histoire, docteur en histoire, ancien membre de l’Ecole française de Rome, membre de l’Institut universitaire de France. Elle est professeure d’histoire à l’université de Paris 8. Elle est directrice de la publication, responsable du CERA-IHTP et présidente de l’Association Alarmer. Ses travaux portent sur le fascisme, l’antisémitisme et divers aspects de l’histoire de l’Italie contemporaine. Elle a notamment publié : Totalitarisme fasciste, CNRS Edition, 2018. L’Italie fasciste et la persécution des Juifs,  2007 (red Puf, 2012).  A co-dirigé : Antisémythes : l’image des juifs entre culture et politique (1848-1939) (dir), Nouveau monde éditions, 2005. Antisemitismi a confronto: Francia e Italia. Ideologie, retoriche, politiche, avec M. Battini),   EDIZIONI PLUS,  Pisa University Press, Pise, 2010, 208 p. . Storia della Shoah in Italia (2 volumes, 1571 pages, Bologne, UTET, 2010. Elle a dirigé, en 2015, le numéro de la Revue d’Histoire moderne et contemporaine   : « L’antisémitisme : un éternel retour ? ».

voir plus d’articles

Marie-Karine Schaub

Marie-Karine Schaub est maîtresse de conférences en Histoire moderne à l’Université Paris Est-Créteil (UPEC). Spécialiste de l’histoire de la Russie  et des relations internationales à l’époque moderne, elle est l’auteure d’articles sur le pouvoir autocratique en Moscovie et prépare un ouvrage sur l’intégration de la Russie en Europe au XVIIe siècle.  Elle est également l’auteure de Femmes et pouvoir politique. Les princesses d’Europe, XVe-XVIIIe siècle, Paris, Éditions Bréal, 2007, avec I. Poutrin . Elle est directrice du Master Histoire Publique de l’UPEC et rédactrice en chef de son blog, lieu de diffusion d’articles à la croisée de la production scientifique et de la diffusion vers le public. Elle est co-fondatrice d’ALARMER.

voir plus d’articles

Michel Dreyfus

Historien, Directeur de recherche au CNRS (Centre d’histoire sociale des mondes contemporains, Université de Paris 1) a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire du mouvement ouvrier, notamment Histoire de la CGT (1895-1995), Ed. Complexe, 1995 et a dirigé Le Siècle des communismes, Ed. du Seuil 2004. Michel Dreyfus a écrit également sur l’histoire de la mutualité et de la coopération notamment, Histoire de l’économie sociale de la Grande Guerre à nos jours, (Presses universitaires de Rennes, PUR, 2017. Il a dirigé Les coopérateurs. Deux siècles de pratiques coopératives, Paris, Ed. de l’Atelier, 2005, Histoire des Assurances sociales en France, PUR, 2006 et Les Assurances sociales en Europe, Rennes, PUR, 2009. Enfin, il a écrit L’antisémitisme à gauche. Histoire d’un paradoxe (1830-2009), Editions La Découverte, 2009 réédition 2011, avec une postface, et a préfacé le livre de Robert Hirsch, Sont-ils toujours des Juifs allemands ? La gauche radicale et les Juifs depuis 1968, Ed. De l’Arbre bleu, 2017 .

voir plus d’articles

Pauline Peretz

Pauline Peretz est maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris 8 – Vincennes Saint Denis, chercheuse à l’Institut d’histoire du temps présent, Cercle d’Enseignement et de Recherche contre le Racime et l’Antisémitisme. Ses recherches portent sur les minorités aux Etats-Unis. Elle est l’auteure d’un ouvrage à paraître intitulé Une armée noire. Fort Huachuca, Arizona, 1941-1945. Elle est aussi l’auteur de Let My People Go. The Transnational Politics of Soviet Jewish Emigration During the Cold War, Routledge, 2015 et Le dossier secret de l’Affaire Dreyfus, Paris, Alma édition, 2012 (avec Pierre Gervais et Pierre Stutin). Elle fait partie de l’équipe de rédaction de laviedesidees.fr

voir plus d’articles