Bad Brains. La psychiatrie et la lutte des noirs américains pour la justice raciale. XXe-XXIe siècle. Un livre de Elodie Edwards-Grossi

Issu de la thèse d’Elodie Edwards-Grossi, maîtresse de conférences à l’université de Paris-Dauphine PSL, cet ouvrage traite de la manière dont la notion de race a partie liée avec la psychiatrie aux États-Unis. Il se situe au carrefour entre, d’une part, une histoire de la médecine dans sa relation à la race, d’autre part, une […]

Race et histoire dans les sociétés occidentales (XVe-XVIIIe siècles), un livre de Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani

Avec Race et histoire dans les sociétés occidentales, Silvia Sebastiani et Jean-Frédéric Schaub livrent le fruit d’un long travail collectif de recherche, entamé en 2008 à l’EHESS. Pourquoi cet emprunt au titre du célèbre rapport rendu par Claude Lévi-Strauss à l’UNESCO, qui marque en 1951 le début de l’historiographie française sur la race ? C’est […]

Sulle tracce di una mitografia italiana della razza nella rincorsa coloniale, un livre de Salvatore Rigione

Parler de « race » et de racisme dans le contexte colonial italien suppose, encore aujourd’hui, de battre en brèche l’idée répandue selon laquelle il n’existerait pas une forme de racisme spécifiquement italien. Bien que cela fasse maintenant trente ans – au moins depuis les publications d’Alberto Burgio au milieu des années 1990 – que […]

Le Mouvement. La lutte des Africains-Américains pour les droits civiques, un livre de Thomas C. Holt

Le Mouvement, dont le titre pourrait sonner d’une manière un peu énigmatique en français, désigne les mobilisations en faveur des droits civiques durant les années 1950-1960 aux États-Unis. Son auteur, l’historien états-unien Thomas Cleveland Holt, spécialiste de l’histoire africaine-américaine, propose un récit dense dont le cœur porte sur la période qu’on pourrait qualifier de « […]

Léon Chautard. Un socialiste en Amérique 1812-1890, un livre de Michaël Roy

En éditant chez Anamosa trois textes réunis sous le titre Un socialiste en Amérique, Michaël Roy nous propose une histoire des mondes de 1848 et s’inscrit résolument dans la très féconde production historiographique des dernières années. Le point d’entrée de cette publication repose sur la traduction de l’anglais et l’édition du témoignage de Léon Chautard, socialiste […]

L’école aux colonies. Entre mission civilisatrice et racialisation 1816-1940, un livre de Carole Reynaud-Paligot

L’historienne Carole Reynaud-Paligot est familière des études sur la « pensée raciale » en France, travaillées dans des publications passées telles que La République raciale. Paradigme racial et idéologie républicaine (1860-1930). À la croisée de l’histoire de l’éducation et de l’histoire politique, elle propose dans ce nouvel ouvrage d’aborder les politiques scolaires menées dans l’Empire français au […]

Enseigner les traites, les esclavages, les abolitions et leurs héritages, un livre sous la direction de Marie-Albane de Suremain et Eric Mesnard

En 2013, Marie-Albane de Suremain, maître de conférences en histoire contemporaine à l’UPEC (Université Paris-Est Créteil) – INSPE (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation) de l’académie de Créteil, et Éric Mesnard, formateur au sein du même établissement universitaire, publiaient dans la revue Diasporas un article intitulé « Enseigner l’histoire des traites, des esclavages et […]

They Were Her Property: White Women as Slave Owners in the American South, un livre de Stephanie E. Jones-Rogers

À première vue, l’illustration en couverture de They Were Her Property peut étonner. La gravure de William Henry Brooke, originellement légendée « Sale of Estates, Pictures and Slaves in the Rotunda, New Orleans », est connue : elle représente une scène tristement générique de vente aux enchères d’esclaves, en l’occurrence sous la coupole de l’hôtel Saint-Louis, dans le […]

Catholique et antisémite. Le réseau de Mgr Benigni – Rome, Europe, États-Unis, 1918-1934, un livre de Nina Valbousquet

L’ombre de Barrès a sans doute trompé plus d’un regard. Non pas le Barrès du tournant du XXe siècle, empli de haine antidreyfusarde et théoricien d’un nationalisme imprégné de racialisme, mais bien l’auteur des Diverses familles spirituelles de la France, paru en 1917, où les Juifs, hier haïs, avaient gagné leur place par le sang […]

Legacy of Blood: Jews, Pogroms and Ritual Murder in the Land of the Soviets, un livre de Elissa Bemporad

L’ouverture des archives dans les anciennes républiques soviétiques donne lieu, depuis plusieurs années, à un nombre croissant de travaux fondés sur des matériaux originaux et qui mettent en lumière l’histoire jusque-là trop méconnue des quelques deux millions et demi de Juifs soviétiques. Les accusations de supposés meurtres rituels perpétrés par les Juifs en vue de […]

Corps Politiques : Le Sport dans les luttes des Noirs américains pour l’égalité depuis la fin du XIXe siècle, un livre de Nicolas Martin-Breteau

La grève des joueurs de basketball de la WNBA et NBA en réaction aux violences à l’encontre des personnes africaines américaines de Kenosha, les masques noirs de Naomi Osaka à l’effigie des victimes de violences policières : autant de symboles marquants de l’été 2020 qui font de Corps Politiques, ouvrage de Nicolas Martin-Breteau sur l’histoire […]

Sortir de l’ère victimaire. Pour une nouvelle approche de la Shoah et des crimes de masse, un livre de Iannis Roder

« Il y a vingt ans, fraîchement nommé dans [un] collège de Saint-Denis » (p. 7), Iannis Roder, professeur d’histoire-géographie, de gauche, antiraciste, découvre un « antisémitisme virulent et décomplexé » (p. 7) chez certains de ses élèves dont une partie assume ouvertement en avoir « assez de la souffrance des juifs » (p. 7). […]