Les tirailleurs sénégalais. De l’indigène au soldat, de 1857 à nos jours, un livre d’Anthony Guyon

Le livre d’Anthony Guyon offre une synthèse très complète de l’histoire des tirailleurs dit sénégalais. Cette histoire est celle d’hommes issus de l’Afrique subsaharienne sous domination française et intégrés à l’armée française durant l’époque coloniale. Majoritairement recruté en Afrique de l’Ouest, et d’abord au Sénégal (ce qui explique que le terme générique « sénégalais » […]

Scripts of Blackness. Early Modern Performance Culture and the Making of Race, un livre de Noémie Ndiaye

Ce livre est publié dans une toute nouvelle collection des éditions de l’université de Pennsylvanie, intitulée RaceB4Race (Race before Race), une série qui entend éditer des travaux sur des processus de racialisation avant la période qui est tenue pour l’âge d’or du racisme (entre la fin du XVIIIe siècle et les décolonisations). Par elle-même, la […]

La dénazification des fonctionnaires en Allemagne de l’Ouest, un livre de Marie-Bénédicte Vincent

Dans son ouvrage paru chez CNRS Éditions, Marie-Bénédicte Vincent, professeure à l’université de Franche-Comté, retrace l’histoire complexe de la dénazification en République fédérale d’Allemagne. Elle y nuance plusieurs idées communément admises par la recherche historique sur la dénazification : la continuité sans accroc du personnel administratif allemand avant et après 1945 ; le rejet unanime de […]

Une armée noire. Fort Huachuca, Arizona (1941-1945), un livre de Pauline Peretz

Le « récit d’une ségrégation stricte mais ébranlée de l’intérieur, dans laquelle ont germé les premières tentatives d’intégration de cette vitrine de l’État américain que continue d’être l’armée aujourd’hui » (p. 337). C’est ainsi que l’autrice de cette remarquable étude sur la place des Africains-Américains – et des Africaines-Américaines – dans l’institution militaire étatsunienne pendant la Seconde […]

Le droit à la différence. L’universalisme français et les juifs, un essai de Maurice Samuels

Le droit à la différence, sous-titré L’universalisme français et les juifs est la traduction française de l’ouvrage éponyme initialement paru aux États-Unis en 2016.  Son auteur, Maurice Samuels, est professeur de littérature française contemporaine (XIXe-XXe siècles) à l’université de Yale et historien des juifs de France au XIXe siècle. Il a consacré plusieurs ouvrages à […]

Bad Brains. La psychiatrie et la lutte des noirs américains pour la justice raciale. XXe-XXIe siècle. Un livre de Elodie Edwards-Grossi

Issu de la thèse d’Elodie Edwards-Grossi, maîtresse de conférences à l’université de Paris-Dauphine PSL, cet ouvrage traite de la manière dont la notion de race a partie liée avec la psychiatrie aux États-Unis. Il se situe au carrefour entre, d’une part, une histoire de la médecine dans sa relation à la race, d’autre part, une […]

Race et histoire dans les sociétés occidentales (XVe-XVIIIe siècles), un livre de Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani

Avec Race et histoire dans les sociétés occidentales, Silvia Sebastiani et Jean-Frédéric Schaub livrent le fruit d’un long travail collectif de recherche, entamé en 2008 à l’EHESS. Pourquoi cet emprunt au titre du célèbre rapport rendu par Claude Lévi-Strauss à l’UNESCO, qui marque en 1951 le début de l’historiographie française sur la race ? C’est […]

Sulle tracce di una mitografia italiana della razza nella rincorsa coloniale, un livre de Salvatore Rigione

Parler de « race » et de racisme dans le contexte colonial italien suppose, encore aujourd’hui, de battre en brèche l’idée répandue selon laquelle il n’existerait pas une forme de racisme spécifiquement italien. Bien que cela fasse maintenant trente ans – au moins depuis les publications d’Alberto Burgio au milieu des années 1990 – que […]

Le Mouvement. La lutte des Africains-Américains pour les droits civiques, un livre de Thomas C. Holt

Le Mouvement, dont le titre pourrait sonner d’une manière un peu énigmatique en français, désigne les mobilisations en faveur des droits civiques durant les années 1950-1960 aux États-Unis. Son auteur, l’historien états-unien Thomas Cleveland Holt, spécialiste de l’histoire africaine-américaine, propose un récit dense dont le cœur porte sur la période qu’on pourrait qualifier de « […]

Léon Chautard. Un socialiste en Amérique 1812-1890, un livre de Michaël Roy

En éditant chez Anamosa trois textes réunis sous le titre Un socialiste en Amérique, Michaël Roy nous propose une histoire des mondes de 1848 et s’inscrit résolument dans la très féconde production historiographique des dernières années. Le point d’entrée de cette publication repose sur la traduction de l’anglais et l’édition du témoignage de Léon Chautard, socialiste […]

L’école aux colonies. Entre mission civilisatrice et racialisation 1816-1940, un livre de Carole Reynaud-Paligot

L’historienne Carole Reynaud-Paligot est familière des études sur la « pensée raciale » en France, travaillées dans des publications passées telles que La République raciale. Paradigme racial et idéologie républicaine (1860-1930). À la croisée de l’histoire de l’éducation et de l’histoire politique, elle propose dans ce nouvel ouvrage d’aborder les politiques scolaires menées dans l’Empire français au […]

Enseigner les traites, les esclavages, les abolitions et leurs héritages, un livre sous la direction de Marie-Albane de Suremain et Eric Mesnard

En 2013, Marie-Albane de Suremain, maître de conférences en histoire contemporaine à l’UPEC (Université Paris-Est Créteil) – INSPE (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation) de l’académie de Créteil, et Éric Mesnard, formateur au sein du même établissement universitaire, publiaient dans la revue Diasporas un article intitulé « Enseigner l’histoire des traites, des esclavages et […]