Auteurs

Emmanuel Debono

Emmanuel Debono est docteur en histoire contemporaine de l’IEP de Paris. Il est l’auteur de l’ouvrage Aux origines de l’antiracisme. La LICA 1927-1940 (CNRS Éditions, 2012) et de Le racisme dans le prétoire. Antisémitisme, racisme et xénophobie devant la justice (PUF, 2019). Membre du conseil scientifique de la DILCRAH, il anime le blog Au cœur de l’antiracisme (lemonde.fr).

voir les articles

Esther Cyna

Esther Cyna est doctorante en civilisation américaine à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3 en cotutelle avec Columbia University aux États-Unis. Sa recherche porte sur le racisme dans le financement des écoles publiques en Caroline du Nord de 1960 à nos jours. Elle enseigne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 

voir les articles

Gérard Noiriel

Directeur de recherche à l’EHESS, Gérard Noiriel conduit des recherches sur la socio-histoire de l’État-nation et de l’immigration. Il travaille également sur les rapports entre sciences sociales et pratiques culturelles, à partir de l’exemple du spectacle vivant.

voir les articles

Giordano Bottecchia

Giordano Bottecchia est doctorant en histoire contemporaine à l’Université Paris 8. Sous la direction de Marie-Anne Matard-Bonucci, il mène des recherches sur le départ des Juifs de Libye en 1967 et leur installation en Italie, en se focalisant sur les processus d’intégration sociopolitique dans les deux pays. Dans le cadre d’une cotutelle avec la Scuola Normale Superiore de Pise, il est également dirigé par Ilaria Pavan. Ses intérêts portent sur l’histoire postcoloniale et les migrations.

voir les articles

Isabelle Backouche

Isabelle Backouche est directrice d’études à l’EHESS (CRH). Historienne de l’urbain, elle a travaillé sur les relations entre Paris et la Seine, ou sur le Marais et ses transformations au 20e siècle. Elle a engagé, avec Sarah Gensburger et Eric Le Bourhis, une vaste enquête sur la spoliation des locataires juifs à Paris, inaugurant la rencontre entre l’histoire urbaine et l’histoire de la Shoah.

voir les articles

Isabelle Poutrin

Isabelle Poutrin est spécialiste d’histoire religieuse et politique des XVIe et XVIIe siècles, notamment en Espagne. Agrégée d’histoire, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm-Sèvres), elle a été membre de la section scientifique de l’Ecole des hautes études hispaniques (Casa de Velazquez).  Elle a été la responsable scientifique du projet ANR POCRAM de 2014 à 2018. 

Anciennement Maîtresse de conférences  à l’UPEC (équipe CRHEC), elle est à présent Professeure d’histoire moderne à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA, équipe CERHIC). Elle est  aussi membre “senior “de l’Institut universitaire de France (26e promotion, octobre 2016).

voir les articles

Jean-Frédéric Schaub

Jean-Frédéric Schaub, historien, enseigne à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, au Laboratoire Mondes Américains. Il a récemment publié : Pour une histoire politique de la race, Paris, Seuil, 2015 (trad. Princeton UP 2019, trad. Fondo de cultura económica 2020); L’Europe a-t-elle une histoire ?, Paris, Albin Michel, 2008 ; Oroonoko, prince et esclave. Roman colonial de l’incertitude, Paris, Seuil, 2008. Il est vice-président de l’association Alarmer.

voir les articles

Jérémy Guedj

Jérémy Guedj, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Côte-d’Azur, membre du Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (CMMC) de Nice. Travaille principalement sur les minorités en France, Europe et Méditerranée. A publié Le Miroir des désillusions. Les Juifs de France et l’Italie fasciste (1922-1939), en 2011, chez Classiques Garnier et vient de coordonner, avec Anne-Laure Zwilling, Réalité(s) du communautarisme religieux, chez CNRS Éditions.

voir les articles

Jerôme Buske


Jérome Buske a étudié les sciences politiques et de la culture et travaille à l’université de Leipzig. Il milite dans le collectif Initiative Mündigkeit durch Bildung (Initiative Autonomie à travers l’Éducation) de Leipzig. Ce collectif  a été fondé au printemps 2018, en qualité d’association, pour faire œuvre d’éducation politique. L’objectif de l’association est de promouvoir l’éducation critique à Leipzig, en Saxe et au-delà. Elle entend contribuer à l’éveil social dans la lutte contre l’antisémitisme et le racisme, à une compréhension participative de la démocratie et à l’émancipation des femmes.

voir les articles

Laurent Joly

Historien, directeur de recherche au CNRS, Laurent Joly est notamment l’auteur de  L’État contre les juifs. Vichy, les nazis et la persécution antisémite (Grasset, 2018),  Naissance de l’Action française. Maurice Barrès, Charles Maurras et l’extrême droite nationaliste au tournant du XXe siècle (Grasset, 2015) et  L’Antisémitisme de bureau. Enquête au cœur de la préfecture de Police de Paris et du commissariat général aux Questions juives (1940-1944) (Grasset, 2011).

voir les articles

Lisa Vapné

Lisa Vapné est docteure en science politique de Sciences Po Paris où elle a rédigé une thèse intitulée Les Remplaçants. Migration juive de l’ex-Union soviétique en Allemagne. 1990-2010. Ancienne ATER de l’Université Paris Sorbonne en civilisation et langue russe, elle collabore régulièrement à des films documentaires en tant que traductrice ou chercheuse. Elle est aussi la co-autrice d’une étude sur les discriminations liées au métier d’assistante maternelle. Actuellement post-doctorante à l’Université Paris 8-Institut d’histoire du temps présent/Cercle d’études et de formation sur le racisme et l’antisémitisme, elle est la coordinatrice éditoriale et scientifique de la RevueAlarmer.

voir les articles

Marie-Anne Matard-Bonucci

Marie-Anne Matard-Bonucci est normalienne, agrégée d’histoire, docteur en histoire, ancien membre de l’Ecole française de Rome, membre de l’Institut universitaire de France. Elle est professeure d’histoire à l’université de Paris 8. Elle est directrice de la publication, responsable du CERA-IHTP et présidente de l’Association Alarmer. Ses travaux portent sur le fascisme, l’antisémitisme et divers aspects de l’histoire de l’Italie contemporaine. Elle a notamment publié : Totalitarisme fasciste, CNRS Edition, 2018. L’Italie fasciste et la persécution des Juifs,  2007 (red Puf, 2012).  A co-dirigé : Antisémythes : l’image des juifs entre culture et politique (1848-1939) (dir), Nouveau monde éditions, 2005. Antisemitismi a confronto: Francia e Italia. Ideologie, retoriche, politiche, avec M. Battini),   EDIZIONI PLUS,  Pisa University Press, Pise, 2010, 208 p. . Storia della Shoah in Italia (2 volumes, 1571 pages, Bologne, UTET, 2010. Elle a dirigé, en 2015, le numéro de la Revue d’Histoire moderne et contemporaine   : « L’antisémitisme : un éternel retour ? ».

voir les articles

Marie-Karine Schaub

Marie-Karine Schaub est maîtresse de conférences en Histoire moderne à l’Université Paris Est-Créteil (UPEC). Spécialiste de l’histoire de la Russie  et des relations internationales à l’époque moderne, elle est l’auteure d’articles sur le pouvoir autocratique en Moscovie et prépare un ouvrage sur l’intégration de la Russie en Europe au XVIIe siècle.  Elle est également l’auteure de Femmes et pouvoir politique. Les princesses d’Europe, XVe-XVIIIe siècle, Paris, Éditions Bréal, 2007, avec I. Poutrin . Elle est directrice du Master Histoire Publique de l’UPEC et rédactrice en chef de son blog, lieu de diffusion d’articles à la croisée de la production scientifique et de la diffusion vers le public. Elle est co-fondatrice d’ALARMER.

voir les articles

Matteo Sanfilippo

 Matteo Sanfilippo enseigne l’Histoire moderne à l’Université dela Tuscia à Viterbe et dirige l’Institut Historique Scalabriniano (Rome). Il coordonne la revue Studi Emigrazione et co-dirige l’Archivio storico dell’emigrazione italiana. Spécialiste des migrations transocéaniques à l’époque moderne et contemporaine, il a publié sur ces questions une vingtaine de volumes. Dernière parution :   L’emigrazione nei documenti pontifici, Todi, Tau Editrice, 2018

voir les articles

Memphis Krickeberg

Memphis Krickeberg est chercheur en politiques pénales, traducteur et animateur du blog de théorie sociale critique Solitudes Intangibles (http://solitudesintangibles.fr/).

voir les articles

Michaël Roy

Michaël Roy est maître de conférences en études nord-américaines à l’université Paris Nanterre et membre junior de l’Institut universitaire de France. Il est l’auteur de deux ouvrages, Textes fugitifs. Le récit d’esclave au prisme de l’histoire du livre (ENS Éditions, 2017) et De l’antiesclavagisme à l’abolition de l’esclavage. États-Unis, 1776-1865 (Atlande, 2018), de plusieurs articles sur les récits d’esclaves et l’histoire du mouvement abolitionniste étatsunien dans Slavery & Abolition, MELUS: Multi-Ethnic Literature of the United States, Papers of the Bibliographical Society of America, Textes & Contextes et la Revue du Philanthrope, et d’une traduction des Confessions de Nat Turner (Allia, 2017). Avec Marie-Jeanne Rossignol et Claire Parfait, il a codirigé Undoing Slavery: American Abolitionism in Transnational Perspective (1776-1865) (Éditions Rue d’Ulm, 2018).

voir les articles