Auteurs

Caroline Minard

Agrégée de Lettres Modernes, Caroline Minard enseigne dans un lycée de Noisy-le-Grand (93). Elle a soutenu en décembre 2021 une thèse réalisée sous la direction d’Éric Marty (Université de Paris) intitulée La littérature à l’intestin. Le thème scatologique dans l’œuvre de Richard Millet

voir les articles

Catherine Coquery-Vidrovitch

Catherine Coquery-Vidrovitch, Professeur des universités (Paris-Diderot), a été co-commissaire de l’exposition l’Afrique des Routes dans l’histoire, et en a dirigé le catalogue : L’Afrique des routes. Histoire de la circulation des hommes, des richesses et des idées à travers le continent africain, Paris/Arles, Actes Sud, 2017. Ouvrages personnels récents : Des oubliés du nazisme. Les Allemands noirs, le Cherche-Midi, 2007 ; Enjeux politiques de l’histoire coloniale, Agone, 2009 ; Petite histoire de l’Afrique, 2019 (La Découverte Poche) ; Les Africaines, 2013 (Poche) ; Être esclave XVe – XIXe siècle (en coll. avec É. Mesnard), 2019 (Poche). Le rapport Brazza 1905, Le Passager clandestin, 2014. Les routes de l’esclavage africain, Albin Michel 2018.

voir les articles

Chantal Meyer-Plantureux

Chantal Meyer-Plantureux est professeur en Arts du Spectacle à l’Université de Caen Normandie, membre du laboratoire d’histoire HisTéMé, chargée de mission pour la lutte contre le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, la transphobie. Ses recherches portent principalement sur les représentations de l’altérité ; son dernier ouvrage Antisémitisme Homophobie, clichés en scène et à l’écran est paru aux éditions du CNRS en 2019.

voir les articles

Charlotte Courreye

Charlotte Courreye est maîtresse de conférences en langue arabe, économie et sociétés contemporaines à l’université Jean Moulin Lyon 3. Auteure de L’Algérie des Oulémas, Une histoire de l’Algérie contemporaine (1931-1991) publié aux Éditions de la Sorbonne en 2020, elle s’intéresse désormais aux circulations culturelles entre Maghreb et Proche-Orient arabe depuis les années 1950. Une liste complète de ses publications est disponible à la page suivante : https://facdeslangues.univ-lyon3.fr/charlotte-courreye

voir les articles

Christine Knauer

Christine Knauer est historienne indépendante.  Elle écrit actuellement un livre sur le lynchage dans le sud des Etats-Unis après 1945. Elle est titulaire d’un Master en civilisation américaine de Brown University et d’un Master en études américaines et histoire contemporaine de l’Université Eberhard Karls de Tübingen.  Sa thèse a été publiée sous le titre  Let Us Fight as Free Men: Black Soldiers and Civil Rights aux presses de l’Université de Pennsylvanie. Au cours des dernières années, elle a travaillé sur plusieurs articles sur les monuments aux morts aux États-Unis.

Let Us Fight as Free Men: Black Soldiers and Civil Rights (Philadelphia: University of Pennsylvania Press, 2014).

“Fearlessly Fighting for the Oppressor: French Colonial Troops in the African American Press during World War II,” The Tocqueville Review 40:1 (July 2019), 19-38.

“Rectifying an Old Injustice: The Korean War Veterans Memorial in Washington, DC,” The Palgrave Handbook of Artistic and Cultural Responses to War since 1914, eds. Martin Kerby, Margaret Baguley, and Janet McDonald (New York: Palgrave, 2019), 407-26.

“Race and/in War,” At War: The War and American Culture in the Twentieth Century and Beyond, eds. David Kieran and Edwin A. Martini (New Brunswick: Rutgers University Press, 2018), 168-96.

“Their Forgotten War: Veterans and the Korean War in American Memory,” War Memories: Commemoration, Recollections, and Writings on War, eds. Stephanie H. A. Belanger and Renee Dickason (Montreal: McGill Queens, 2017).

“Blacks in the Military,” Oxford Bibliographies Online, online since January 2017.

“Lynchmorde und der Süden nach 1945,” Von Selma bis Ferguson: Rasse und Rassismus in den USA, eds. Michael Butter, Astrid Franke, Horst Tonn (Bielefeld: Transcript, 2016), 93-109.

voir les articles

Christine Mussard


Christine Mussard est historienne, maître de conférence à l’INSPE/ Université d’Aix-Marseille et chercheure à l’IREMAM. Ses premiers travaux ont porté sur le peuplement des villages de colonisation dans l’ Algérie colonisée.  Elle est l’auteure d’un ouvrage intitulé L’obsession communale. La Calle, un territoire de colonisation dans l’Est algérien 1884-1957, paru en 2018 aux Presses Universitaires de Provence. Elle s’intéresse aujourd’hui aux processus de scolarisation en Algérie.

voir les articles

Claire Miot

Ancienne élève de l’Ecole normale Supérieure de Cachan, et agrégée d’histoire, Claire Miot est maitresse de conférences en histoire à Sciences Po Aix depuis septembre 2020. Spécialiste de l’histoire sociale et culturelle des armées contemporaines en situation coloniale et impériale, elle a publié une Histoire de la Première armée française de la Première armée française, de la Provence à l’Allemagne (1944-1945), aux éditions Perrin en 2021. Elle a également co-édité, avec Thomas Vaisset et Paul Vo-Ha Cessez-le-feu, cesser les combats ? De l’époque moderne à de nos jours, paru aux presses universitaires du Septentrion en 2022.

voir les articles

Claire Nicolas

Claire Nicolas est chercheuse du Fonds National Suisse à SOAS, University of London. Elle étudie l’histoire de l’articulation entre genre et activités physique et sportive, notamment au Ghana et en Côte d’Ivoire. Son projet de recherche actuel explore la manière dont les loisirs des filles dans et autour des écoles et des missions ont participé à la fabrique de nouvelles définitions de la « respectabilité » des jeunes filles africaines scolarisées dans le Ghana colonial. Elle a récemment codirigé l’ouvrage Histories of Women’s Work in Global Sport. A Man’s World ? (Palgrave, 2019). 

voir les articles

Claudia Moatti

Claudia Moatti est professeure d’histoire romaine à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et Adjunct Professor of Classics à l’University of Southern California. Elle a travaillé notamment sur la construction de l’universalisme romain (La raison de Rome. Naissance de l’esprit critique à la fin de la République, Paris, Seuil, 1997 ; Res publica. Histoire romaine de la chose publique, Paris, Fayard, 2018), et sur les migrations et mobilités antiques. Elle prépare actuellement un ouvrage Migration et droit dans le monde romain, qui s’inscrit dans la continuité de deux programmes collectifs qu’elle a dirigés : La mobilité des personnes en Méditerranée, de l’Antiquité à l’époque moderne. Procédures de contrôle et documents d’identification, qui a donné lieu à trois publications en 2004, 2007 et 2009 ; et L’expérience de la mobilité de l’Antiquité à nos jours, entre précarité et confiance, dont le premier volume doit paraître à Bordeaux, Ausonius en 2021.

voir les articles

Clément Fabre

Clément Fabre est doctorant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la codirection de Pierre Singaravélou et d’Anne Carol. Ses recherches portent sur les dimensions linguistique, corporelle et matérielle de la confrontation occidentale à la Chine au cours du XIXe siècle. Membre du comité scientifique de la revue L’Histoire et de l’association d’histoire publique « La Boîte à Histoire », il s’investit également depuis plusieurs années dans la diffusion de la recherche historienne, auprès de publics et sous des formats variés.

voir les articles

Corentin Santilli

Corentin Santilli est normalien, titulaire d’un Master 2 Histoire politique des mondes contemporains.

Sous la conduite de Marie-Anne Matard-Bonucci et Olivier Wieviorka, il a conduit ses recherches à l’École normale supérieure Paris-Saclay, sur le fascisme italien et les faisceaux fondés à l’étranger, en particulier à Paris.

voir les articles

Daniel Tollet

Daniel Tollet, docteur ès-Lettres est ingénieur de recherches honoraire de l’Université de Paris-Sorbonne où il a exercé les fonctions de secrétaire général du Centre d’études juives puis de l’Institut de recherche pour l’étude des religions. Il a présidé la Société des études juives de 2011 à 2018.

Spécialiste d’histoire de l’Europe centrale il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dont :

Histoire des juifs en Pologne du XVIe siècle à nos jours , Paris, 1992. Les textes judéophobes et judéophiles dans l’Europe chrétienne à l’époque moderne, textes réunis par Daniel TOLLET, Paris, 2000. Accuser pour convertir ; du bon usage de l’accusation de crime rituel dans la Pologne catholique à l’époque moderne, Paris, 2000. Dalla condamna del giudaismo all’odio per l’ebreo, Milan, 2002. Confessiones et nationes ; discours identitaires nationaux dans les cultures chrétiennes : du moyen âge à nos jours, textes réunis par Mikhail-V DMITRIEV et Daniel TOLLET, Paris, Champion, 2014,

voir les articles

Dominique Chathuant

Dominique Chathuant, agrégé et chercheur associé au CERHiC (EA 2616) de l’Université de Reims (URCA). Ses thèmes de prédilections sont les représentations de la question du racisme dans l’opinion et leur articulation avec la culture républicaine, l’histoire des discours antiracistes et l’expérience des élites politiques noires en France sous la Troisième République. Il s’intéresse également aux connexions internationales et impériales et aux réinterprétations locales de questions politiques françaises et internationales aux colonies : affaire d’Éthiopie, Front populaire, pétainisme, dissidences et résistances. Il a publié de nombreux travaux historiques sur Vichy en Guadeloupe (1992), la culture politique assimilationniste (2000) et les hommes politiques noirs de la Troisième République (2009). Il a contribué à plusieurs ouvrages dont Les élections législatives et sénatoriales outre-mer (Paris, Les Indes Savantes, 2010) ; L’encyclopédie de la colonisation française (Indes savantes, 2017-2021) ; Combattants de l’Empire. Les troupes coloniales dans la Grande guerre (Paris, Vendémiaire, 2018) ou Unexpected Voices in Imperial Parliaments (Londres, Bloomsbury Academics, 2021).  Il est également l’auteur d’un lexique d’anglais historique (Hatier, 2013). Il a publié Nous qui ne cultivons pas le préjugé de race. Histoire(s) d’un siècle de doute sur le racisme en France, Paris, Le Félin, 2021, 503 p.

Page personnelle : http://dchathuant.blog.free.fr

voir les articles

Domitille de Gavriloff

Agrégée d’histoire, doctorante à l’EHESS (Mondes Américains, Centre d’études nord-américaines), la thèse en cours de Domitille de Gavriloff porte sur les liens entre les missions d’évangélisation envers les esclaves et l’esclavage racial en Martinique et à Saint-Domingue, aux XVIIe et XVIIIe siècles.

voir les articles

Elara Bertho

Elara Bertho est chargée de recherches au CNRS au laboratoire LAM (Les Afriques dans le Monde, UMR 5115). Ses travaux portent sur les relations entre littérature et politique en Afrique de l’Ouest. Elle a publié Sorcières, tyrans, héros (Champion, 2019) et Histoire locale de Djiguiba Camara (avec Marie Rodet, Brill, 2020). Elle dirige la collection « Lettres du Sud » chez Karthala et participe aux comités de rédaction des revues Multitudes ; Cahiers de Littérature Orale et Etudes Littéraires Africaines. Elle travaille à une histoire littéraire de la Guinée à partir des archives publiques et privées.

voir les articles